Loligameuse – Karate Kid (Nes)

Cas raté. Mais…

Karaté Kid est un film que j’ai vu il y a tellement longtemps que je l’ai oublié, je devais avoir à peine 6 ans. Un jeu de beat them up en a été adapté sur Nes, un jeu qui aurait pu être bon s’il n’avait pas été aussi court. Pour une raison obscure il n’y a que 4 niveaux, dont le premier beaucoup trop facile.

karate kid

Le youtuber Angry Video Game Nerd a décrit ce jeu comme « le rendant suicidaire ». Eh bien non, je ne suis pas d’accord à 100% avec lui. Karate Kid n’est pas plus dur que la moyenne des jeux retro, en tout cas pas besoin d’être un maitre Jedi pour finir le dernier niveau. La maniabilité déroute au début, mais pour attaquer les ennemis sans heurts tout est une question de timing et de concentration, le premier niveau vous permet de vous faire la main (enfin, les poings et les pieds). De plus, on trouve des mini-jeux bien pensés et non dénués d’humour, bien qu’au nombre de 3 seulement.

karate kid4

Les développeurs ont pensé à placer des checkpoints, des power-ups, et à n’afficher que deux ennemis à la fois (rarement trois). Par contre les adversaires ne sont pas du tout variés, les mêmes sprites reviennent à chaque fois, et c’est bien dommage. Attaquer inlassablement ces clones a vite fait de taper sur les nerfs à force. Dans Black Belt sur Master System, au moins il y avait des miniboss à chaque niveau, et qui étaient uniques à chaque fois.

karate kid3

Qu’est-ce que je pourrais dire d’autre sur ce test, vu la durée de vie éphémère de Karate Kid ? Il y a un mode deux joueurs et un mode Un contre un, qui ne font que limiter la casse. En somme, Karate Kid (dont je n’abrègerai pas le nom, bien sûr) est un gâchis monumental, il aurait mérité ne serait-ce que 3 ou 4 niveaux supplémentaires, ou pourquoi pas des dialogues pour ajouter un semblant de scénario, ainsi que des ennemis un peu plus diversifiés. Niveau musical c’est banal, voilà.
Et c’est ainsi que l’éditeur LJN resta désespérément ceinture blanche en qualité vidéoludique.

Publicités

Loliwarrior – Mon changement d’état civil, Acte 9

Bon, si j’annonçais une bonne nouvelle ? Mais genre, une nouvelle géniale qui va me rendre euphorique pour plusieurs jours au moins. Eh bien j’ai reçu ma nouvelle carte d’identité il y a peu. Les bons prénoms sont enfin inscrits sur mes papiers, mon acharnement auprès des administrations a payé !
Cependant, la Sécu continue à trainer des pieds pour changer ma carte vitale, comme ça c’est génial, j’ai un papier officiel avec mon prénom actuel, et un autre papier avec mon deadname et une photo où on ne reconnait pas du tout dessus. Je sens que je vais passer de bons moments dans les administrations médicales, quand elles me demanderont ma carte vitale à moi et pas celle de mon frère.

Je suis en train de me demander si l’absence de carte vitale à jour serait un frein pour commencer les démarches de changement de mention du sexe. Je téléphonerai quand même pour en avoir le cœur net.

Zap conneries, Acte 6

Saluuuut ! Vous allez bien chers lecteurs, hum… lecteur.ices ? Oui, je finis par m’adapter à l’écriture inclusive. Bref. Pour trouver du contenu afin de créer un Zap conneries, j’essaie au maximum de varier les sources, les thèmes ; ce serait en effet trop facile de ne piocher que chez JWC par exemple, dans le cas contraire j’aurais de quoi faire des Zap jusqu’à l’acte 15 au moins, et vous seriez gavé.e.s.

1.

zap 6-1

Hola, cool Raoul ! Tu amalgames complètement le BDSM et la violence conjugale. Tu sais, il y a un terme pas trop compliqué (enfin j’espère pour toi) qui s’intitule le consentement. Si un ou une soumise a envie de se faire ligoter par son/sa partenaire, c’est leur droit à tous les deux puisqu’ils l’ont consenti. Mais par contre si je te fous un coup de pied au cul, là en revanche c’est de la violence, puisque tu n’as pas réclamé ce coup de pied dans l’arrière-train (quoiqu’on se pose la question). Et puis chacun sa façon de coucher, point.
Ce screen vient justement de JWC, mais c’est le seul de ce 6ème Zap, rassurez-vous.

2.
zap 6-2

De retour chez Media press info, c’est le site d’actualités à tendance « Calimériste » dont j’ai déjà parlé dans un vieux Zap. Et c’est toujours aussi hilarant : les pauvres chouchous cis-hétéros qui ont peur de perdre leurs privilèges à cause des méchantes féministes… Non mais LOL, quoi ! Ce genre de commentaire devrait êtr… hein, quoi ? Ha, c’est le corps de l’article en fait, j’avais oublié ! La façon dont il est rédigé m’a induite en erreur. C’est vrai qu’on aurait dit un commentaire, mais c’est l’article en lui-même qu’on voit sur le screen, vous voyez leur délire. Bref, laissons-les arroser leur jardin avec leurs larmes, leurs maletears comme on dit.

3.
zap 6-3

Bon OK, je suis d’accord avec le premier paragraphe, le genre n’est pas binaire et ne compte pas que du 100% féminin et du 100% masculin. Mais après, je ne sais pas si la personne a mangé son tact au déjeuner, mais tout le monde n’est pas forcément déconstruit, les maladresses ça existe. Faudrait pt’et songer à ménager son agressivité, hein.

4.
zap 6-4

« Ouuiiiiiin ! Snif, ouiiin ! Lé vilain LGBT mon embeter touta lheure ! J’vais l’dire à ma mère, na ! » Et ça pleure encore du côté des mecs cis-hétéros… Allez, assez perdu de temps comme ça : une paire de baffes, un suppo et au lit sans dessert.
Voila que j’en viens à infantiliser ces idiots pour les humilier, je dois vraiment commencer à manquer d’idées pour mes vannes…

Loligameuse – Astérix (Super Nes)

Ils sont fous ces développeurs !

Bonne nouvelle, j’ai pu faire réparer ma manette de PC, mais Romstation ne fonctionne plus du tout à cause de mon antivirus de merde qui a fait n’importe quoi. Bref, je referai quand même des Loligameuse, et j’ai du retard à rattraper.

Astérix sur Super Nintendo est adapté de la célèbre bande-dessinée en 1992, à ne pas confondre avec Astérix & Obélix sorti quelques années plus tard sur la même bécane. Le synopsis est « mdresque », Obélix a été capturé par les Romains pendant qu’il faisait la sieste, et vous devez parcourir le monde pour retrouver cet enveloppé incapable de se débrouiller tout seul. Vous êtes sérieux, là ? Même ‘Le ciel lui tombe sur la tête’ a une histoire plus cohérente. Bref, passons sur ce scénario à deux sesterces.

asterix2

Dans ce jeu de plate-formes, vous aurez cinq mondes divisés en plusieurs niveaux. De multiples bonus vous aideront à progresser : des pièces à accumuler pour gagner des vies, des cuisses de sanglier pour récupérer de la santé, des lauriers de César pour gagner une vie supplémentaire, potion magique pour devenir temporairement invincible, etc. Les ennemis sont variés et ne se résument pas à de simples légionnaires, sans oublier les passages secrets révélant de précieuses vies et autres.
Il y a trois niveaux de difficulté, mais je vous recommande de choisir Facile si vous ne voulez pas faire passer un mauvais quart d’heure à votre manette, vous comprendrez pourquoi. En effet la difficulté est certes progressive, on passe les premiers niveaux aisément, mais au bout d’un moment la difficulté devient aussi sadique d’une dominatrice. Et ne comptez pas sur les checkpoints et les sauvegardes, les développeurs n’y ont pas pensé. Parait que c’est plus marrant de laisser la console allumée 4 heures d’affilée le temps de voir l’écran de fin.

asterix

J’ai passé un moment plutôt sympa avec ce jeu, la maniabilité manque de précision mais ça reste jouable, et les graphismes sont assez jolis compte tenu de l’année de sortie du jeu en question. Il y a aussi un mode deux joueurs, qui n’apporte toutefois pas grand-chose. En fait, Astérix a de nombreux défauts mais qui ne gâchent pas trop le plaisir, il faut juste ne pas être trop exigeant avant d’y jouer pour la première fois.

Loliwarrior – Mon changement d’état civil, Acte 8

*musique de résumé d’épisode dans Dragon Ball Z* La lutte sans merci continue, les administrations commencent à battre en retraite, et Loliwarrior reste plus que jamais déterminée à gagner son combat contre la transphobie, ainsi que sa plus fidèle alliée : la dysphorie de genre. Arrivera-t-elle à remporter la victoire ?

La vapeur commence à se renverser, j’ai été à la mairie pour déposer mon dossier il y a quelques jours, et après environ un mois d’attente je recevrai enfin ma nouvelle CNI, ce dont j’espère très fort. J’aurai sué sang et eau pour être enfin reconnue. Sinon pas grand-chose, le reste des démarches ne pourra avancer que quand mes nouveaux papiers seront en ma possession, à savoir mon rendez-vous chez mon avocate et tout le tralala.

Pourtant, j’ai quand même eu une petite mauvaise surprise. La MDPH a envoyé mon dossier à une association d’aide aux personnes fragilisées, afin de m’aider à briser ma solitude. Eeeeeet évidement, la MDPH n’a PAS fait la modification du prénom auprès de l’association susmentionnée ! Un responsable est censé venir me rencontrer le mois prochain chez moi, ils vont s’attendre à voir un homme, et c’est là que je vais encore et encore devoir me justifier. Quoiqu’il en soit j’appellerai au téléphone avant. Mais ça m’exaspère d’avoir encore l’impression de porter une pancarte avec un énorme « TRANSGENRE ! », auprès des administrations.

Cis cis cis, le genre de la bête, Acte 2

« Bonjour, je ne photographie que des femmes, des femmes aux chromosomes XX, des femmes pourvues d’une vulve dès la naissance, des vraiiiieuh femmes. »

Les hommes cis, tout un programme. Je ne les déteste pas, ne vous méprenez pas; mais il faudrait qu’un jour un sorcier les transforme en femmes, mais en femmes trans, avec les mauvais papiers et le service trois-pièces qui va avec. Ce serait intéressant de voir à quel point ils se rendraient compte que ce n’est pas drôle de vivre ça, d’être parfois obligée de se cacher, de faire croire qu’on est cis. Tout ça dans le seul but d’éviter la discrimination, notamment dans le domaine du modeling photo, où certains photographes ne manquent pas de refuser les modèles 100% cisgenres-authentiques-pur-boeuf ! On avait Gégé qui refuse les demandes de contacts de femmes transgenres sur Fetlife, et bien là on a maintenant « Dédé » qui ne veut pas de modèles assignées garçons à la naissance.

transphobe fetlife2

Devrais-je encore dénoncer l’indécence de ces indésirables indélicats avec dédain ? C’est vraiment déplorable ! Je conçois que les travestis ne soient pas acceptés par des photographes recherchant des modèles feminines, mais les femmes transgenres SONT des femmes. On s’en fout de ce qu’elle ont eu entre les jambes ou ont actuellement, puisque dans son portfolio il n’y a pas que du nu (pour le reste le tucking fait l’affaire). Alors mon cher Dédé, la gente féminine te fait un gros doigt, et en tout cas je ne te demanderai pas en ami sur Fetlife. Ni ailleurs.

Voilà aussi pourquoi je cache ma transidentité en dehors de Lolita paria depuis que mon passing me rapproche de celui d’une femme cis. Et à côté de ça, certaines personnes de la communauté trans me reprochent de ne pas « afficher fièrement » ma transidentité. C’est ma vie, c’est tout !

La plaie du gaspillage alimentaire

A mon tour de sensibiliser le public à l’écologie, il y a beaucoup de choses à dire, mais je vais simplement commencer par ce qui m’irrite au plus haut point : le gâchis de denrées alimentaires.

Petit retour en arrière au début des années 2010 quand j’étais en thérapie de conversion (aïe), où les repas de midi se faisaient bien entendu dans cet établissement. Je me souviens très clairement – tenez-vous bien c’est aberrant, et même euphémiste – que les patients jetaient des quantités énormes de nourriture, parfois même des barquettes non entamées ! Je veux bien comprendre que tout le monde n’a pas un gros appétit, mais il était obligatoire de jeter les surplus de nourriture, pas le droit de se resservir ni de donner aux autres patients qui pouvaient avoir encore faim. Je vous jure, en exagérant à peine, que même un SDF au bord de l’inanition n’aurait jamais pu finir à lui tout seul la quantité de denrées gaspillées chaque midi. Aberrant, je vous l’avais dit. Je me sentais obligée quelquefois de fouiller dans la poubelle de l’hôpital, discrètement, pour me resservir un steak. Ces crapules employées n’auraient pas eu la décence de redistribuer les repas restants aux associations caritatives, c’était plus marrant de me maltraiter, mais je m’égare et ce paragraphe commence à être long.

C’est depuis cette époque que je suis en croisade contre le gaspi alimentaire, je signe des pétitions dès que j’en vois sur ce thème. Il y a tellement de gens démunis qui ne demandent qu’à avoir ne serait-ce qu’une boite de petits pois. Attention, je vais hausser un peu le ton à partir d’ici car ça commence à me courir sur le haricot.
Vous avez du pain rassis qui traine dans la cuisine ? Faites-en du pain perdu ! Vous avez acheté par erreur un sandwich au thon alors que vous préférez le poulet ? Donnez-le à un sans abri ! Vous vous êtes servi.e de trop de pâtes au diner ? Gardez le restant au frigo pour le réchauffer le lendemain, c’est pas compliqué bordel !

De mon côté, c’est simple : si j’ai vent d’un supermarché ou d’un discount qui pratique le gaspillage alimentaire, je boycotte !

PS : mon antivirus ayant supprimé un fichier important de Romstation, je ne peux plus jouer en émulation par ce biais. Donc les prochains Loligameuse mettront un peu de temps à venir.

Loliwarrior – Mon changement d’état civil, Acte 7

« Bonjour, vous commencez à voir le bout du tunnel, mais vous ne l’atteindrez pas de sitôt. »

Après une violente dépression et un bref passage aux urgences, je commence à émerger. Le sort s’était pas mal acharné sur moi, j’espère maintenant repartir sur de bonnes bases.

Ces derniers jours n’ont pas été faciles. Sans détailler les circonstances exactes, je me suis retrouvée une journée à l’hôpital après des moments difficiles. Ils commencent à me connaitre par cœur mes amis les pompiers, lol. Le manque de personnel, le bruit et les longues heures d’attente ont vite fait de me faire perdre patience ; la seule différence par rapport à avant, c’est que malgré mon bracelet avec un M et un deadname, les infirmiers et infirmières m’ont appelée Madame à chaque fois. Et ben voilà, c’était pas sorcier, bondiou ! Mais bon, j’ai fini par devoir repartir chez moi le soir même, car d’après les médecins mon état n’était si grave. Bon au moins j’ai évité l’internement, c’est déjà ça.

Après ces mésaventures, il a fallu continuer à me battre pour obtenir ces fucking papiers, car évidemment la mairie de Meaux a continué à trainer. Putain de malédiction ! Qu’à cela ne tienne, j’ai du faire appel à des tribunaux pour qu’ils fassent pression sur la-dite mairie afin que cette dernière modifie pour de bon mon acte de naissance. Et ça marché, miracle ! Mon précieux document est enfin chez moi. A mon avis à Meaux, ils ont du pas mal se faire mener à la baguette, pour qu’ils obtempèrent finalement aussi vite.

Au passage, je ne sais toujours pas ce qu’il en est de ma nouvelle carte vitale, mais je sais heureusement que je pourrai toujours me faire rembourser mes soins. A la CAF, le mauvais prénom disparaitra bientôt comme par enchantement. Je n’aurai plus qu’à aller à la mairie de chez moi pour faire changer ma vieille CNI. La seule administration qui n’a pas suivi le mouvement, ce sont les impôts. Mon deadname s’affiche toujours sur mon tableau de bord. Les justificatifs que j’avais apportés seraient-ils passés à la trappe ?

Voilà voilà, je suis heureuse d’être bientôt arrivée… au milieu de mon parcours de combattant. Reste encore l’état civil…

Avant de vous laisser, je vous raconte une anecdote bizarre à propos de Facebook : un casting posté par le Joueur du grenier a été signalé en masse, puis supprimé par les censeurs de FB. J’ignore ce qui a motivé cette armada de bouffons, mais ils ont réussi leur tour de passe-passe. Chapeau pour votre idiotie humaine, les gars !

[no troll] J’ai mangé de la nourriture pour chats

Salut tout le monde, c’est Lolita, je vous publie un article sur un thème un peu bizarre, voire tabou. Déjà lisez bien les deux petits mots au début du titre, je ne suis pas en train de me moquer de vous, chers lecteurs ; il s’agit d’une expérience pas si bête, si vous m’excusez ce calembour trop évident.

Manger de la nourriture pour animaux, peu de gens en parlent en dehors de Le Tatou qui en a fait l’expérience désagréable dans une de ses vidéos youtube. Pour le reste, les sources semblent peu fiables, c’est surtout des quidams qui posent des questions sur des forums de Doctissimo, ou de… JWC… charmant. Mais trop tard, le mal était déjà fait, j’avais goûté de la bouffe pour chat avant de faire mes recherches. Pour ma défense je dirai que c’était pour gagner un pari, et pis c’est tout.

Alors qu’est-ce que ça donne ? Bon, je vous le donne en mille pour les croquettes, c’est pas immonde, mais je n’en mettrai pas dans mon bol pour le petit déjeuner. Les 3 ou 4 premières croquettes ne sont pas mauvaises à manger, mais on sent un petit arrière-goût très bof. Par contre j’ai été vraiment surprise par le goût des boulettes de viande pour chats ! Si je mets de côté l’espèce de texture gluante entre les morceaux de viande, eh bien j’ai beaucoup aimé. Si si, je suis très sérieuse, j’en ai même réchauffé une assiette, et j’ai quand même un peu honte de le dire, mais j’aimerais bien de temps en temps en remanger avec une portion de riz et de légumes.

Ce qu’il faudra que je fasse à l’avenir, c’est comparer les prix de cette fameuse mixture avec la viande pour humains. Si ça se trouve ce sera très rentable, mais j’éviterai quand même les grandes marques. Ah mais au fait, au niveau santé qu’est-ce que ça donne ? Y a-t-il des risques d’intoxication alimentaire ? Le Tatou avait dit vite fait, dans l’épisode 23 de ses Questions Cons, que la nourriture pour animaux n’est pas toxique pour les humains. Meh. Je n’ai pas vraiment de preuves sur ce qu’il dit, et je n’en parlerai pas aux médecins du coin où j’habite, déjà qu’ils ne sont pas transfriendly, alors si je leur raconte mes extravagances culinaires… (Piqûre de rappel). Peut-être que des amis à moi pourront me renseigner, on verra, je sais qu’ils ne me jugeront pas, sinon ils ne seraient pas des amis.

Info importante ! La nourriture pour humains est souvent déconseillée aux animaux, le chocolat est par exemple un poison pour eux.

Cis cis cis, le genre de la bête

« Bonjour, je ne fréquente que des femmes cisgenres, mais je ne suis pas transphobe, c’est juste mes préférences. »

Devinette pour vous : qu’est-ce qui roule et sur qui on peut compter ? Un dé, tout simplement. Et ça tombe bien la suite n’a rien à voir. J’ai découvert il y a quelques mois un profil Fetlife, dont un paragraphe de sa description m’a dérangée. Voyons voir ça :

transphobe fetlife

I will not accept friend requests from sub males, TV’s TG’s, TS’s, & CD’s. It is a personal preference and no offense to you. PLEASE DON’T FRIEND REQUEST ME, I don’t tell you how to run your page either :) You can follow me if you wish though!

C’est en anglais pour changer, alors j’ai cherché la traduction comme j’ai pu.

Alors « Gégé » (je vais l’appeler ainsi) est un homme dominant qui dit ne pas accepter de demandes de contacts d’hommes soumis (‘sub males’), mais aussi de travesties (TV comme Travestie, et CD comme crossdresser, ce qui est plus moins la même chose), et de personnes transgenres (TG pour Transgenre, et TS pour Transsexu… euh prout). Gégé est hétéro, donc je comprends tout à fait qu’il ne veuille pas être en contact avec des hommes soumis. Mais pour les travesties il ne fait pas de différence entre celles qui sont soumises et celles qui dominent. Soit. Et pour les personnes trans pareil, et lui aussi fait la distinction entre transgenre et transsex… l’autre terme que j’ai pas envie d’écrire explicitement ; on ne sait pas non plus si Gégé vise aussi les mecs trans. Là c’est indécent, sans déconner.

‘Préférences personnelles’ ?? C’est pas un peu du foutage de gueule ? Bien sûr que je suis offensée, et range tes majuscules merci. Ne pas vouloir jouer avec des femmes trans, même opérées (supposant que ce soit sa définition des ‘TS’), c’est déjà lamentable, mais aller jusqu’à refuser les demandes de contact de personnes qui ne sont pas cisgenres, c’est dégueu. La phrase suivante est incompréhensible, ça doit être de l’argot ou une expression toute faite. Encore heureux qu’il laisse les gens le suivre (‘You can follow me’), mais ce ne sera pas mon cas, non merci. Les transphobes me débectent mais c’est juste mes préférences, faut pas te vexer, gros.

Loliwarrior – Mon changement d’état civil, Acte 6

« Bonjour, vous pouvez rappeler ultérieurement ? – Bonjour, vous pouvez rappeler demain ? – Bonjour, vous devriez réessayer lundi prochain entre 9h30 et 9h40. »

aiguiser couteau

« Allez, une cuillère de Xanax pour Maman, une cuillère de Deroxat pour Papa. Et ensuite ce sera l’heure de la séance de psychothérapie. »
J’vous jure… Impossible d’avoir gain de cause avec ces zombies qu’on a assignés dans les bureaux. Pas étonnant que j’aie tantôt envie de m’ouvrir les veines, tantôt besoin d’imaginer des scènes où j’arrache les ongles des employés administratifs. Je n’ai évidemment toujours pas de nouvelle carte d’identité, et ça fait trois mois que le changement de prénom est accordé, c’est pas du tout chiant je vous l’assure !

Je vais commencer par expédier les bonnes nouvelles, ça va être court. J’ai fait changer mon prénom dans diverses petites administrations, où on ne m’a pas demandée de me justifier pendant 3 heures. Du côté de la banque, le mauvais prénom resté sur les comptes d’épargne a été rectifié, et rapidement en plus. Et enfin à la Sécu on m’a rassurée en me disant que j’aurai ma nouvelle carte vitale après modification auprès de l’INSEE, mais sans savoir quand précisément, et là ça va déjà moins bien.

Bien, on va de nouveau essayer de rester calme. La CAF fait la course à la lenteur pour changer mon prénom dans leurs bases de données, et ça m’énerve. Bon au moins je touche quand même toujours mon AAH, mais c’est juste un prénom, pourquoi mettre des mois pour faire la rectification, bordel de bordel de couilles !! Et la mairie, mais bon sang ! Ma mairie de naissance semble ne pas vouloir modifier mon acte de naissance, parce qu’ils ne l’ont pas fait hein, c’était trop fatigant bien sûr. Sur une dizaine d’essais (je n’exagère pas), je n’ai pu les joindre que deux fois au téléphone. La première fois le mois dernier où ils m’ont parlée d’un problème informatique, et la deuxième fois longtemps après quand j’ai essayé avec mon téléphone portable pour la première fois. Et là miracle, ils ont répondu au quart de tour… pour me raccrocher au nez après avoir expliqué mon problème et insisté pour que ça avance. Allez, c’est bon on a compris que vous n’en aviez rien à foutre, que vous voulez que je reste avec ces vieux papiers jusqu’à ma tombe.

Comme je ne me laisse pas faire, j’ai été au tribunal de chez moi, et là aussi j’ai tendance à poireauter comme une conne. On me dit qu’il faut repasser dans 3 jours, on me dit ensuite qu’il faut contacter telle personne, gnagnagna. J’en ai ma claque, en plus je dois présenter ma carte d’identité aux contrôles, aucun incident avec les vigiles mais la dysphorie guette toujours.

Entretemps j’ai eu quelques ennuis de santé mentale, et on sait très bien pourquoi. Je ne sais pas si cette histoire finira un jour…

Lolitop – 10 trolls sur la maladie d’Ehlers-Danlos

Salut, j’espère que je ne vous ai pas manqués, je vous présente un nouveau type d’article. Les lolitops (car j’adore ajouter des ‘loli’ au début de certains mots) sont inspirés des tops de Youtube, et là je fais donc un classement de ce que j’estime être les 10 commentaires les plus concons sur une vidéo youtube sur le syndrome d’Ehlers-Danlos, témoignée par une jeune fille atteinte de ce mal, ou comment vivre l’enfer d’un handicap invisible. Pour en savoir plus là-dessus je vous conseille de taper les mots clés ‘dans ton corps’ + la maladie citée plus avant.

C’est différent des zap conneries, car tous les screens viennent de la même page, et non pas glanés un peu partout sur internet.

Alors j’ai censuré les pseudos et les avatars, on s’en fout et ce qui compte, ce sont les messages que j’ai soigneusement sélectionnés et moins soigneusement présentés. On y va pour le contre-troll !

ehlers danlos5

10. Ah les firsters, que ferait-on sans eux ? Bon, c’est pas méchant non plus. Si les commentaires homophobes sont le cancer du net, les firsters, eux, sont juste une angine.

9. Jeu de mots bas de gamme et pas drôle à part pour l’intéressé lui-même, on reste bas dans le classement.

ehlers danlos4

8. Quoi, tu trouves qu’il y a trop célibataires dans le monde ? Et si elle n’a pas envie de se marier mais juste de vivre en concubinage (si ce n’est déjà fait) ? A moins que tu ne veuilles la marier avec toi, mais bon ta compétence drague n’est qu’au niveau 1, alors oublie.

7. Hé vas-y, tu parles pas comme ça à la langue française ! Yo, la langue de Molière tu la respectes, mon gars !

ehlers danlos3

6. La jeune fille de la vidéo en bouffe pas mal de ce genre de remarque un peu partout. On pourrait se dire que c’est juste une connerie en plus à entendre ou à lire ; mais quand on s’en prend des dizaines par jour à la tronche, IRL comme sur le net, on a vite fait d’aller pleurer dans son lit. Inutile d’essayer d’adoucir tes propos avec tes smileys, on ne me le fait plus à moi.

5. Mais justement ! Si des minorités créent des zones safes ou non-mixtes, c’est pour éviter de se faire juger à tout va par des gens qui n’en rien à battre. Les personnes atteintes du SED (j’abrège le nom de la maladie) se passeront bien de ta présence !

ehlers danlos2

4. On commence à avoir du lourd. Ce type n’avait rien de mieux à faire qu’un jeu de mots de mauvais goût (je pense que ça a été fait exprès). Je vais te coller mon poing Godwin dans la gueule, ça t’apprendra.

3. Et si on laissait les gens s’habiller comme ils veulent ? Et si on arrêtait de critiquer le look des autres ? Et si tu regardais sur Google ce qu’est un collier de chien ? Et tant d’autres questions à se poser…

ehlers danlos

2. Oh mais merde ! C’est toujours le même problème avec les tocards qui se forcent à regardent des vidéos qui ne leur plaisent pas. #masochisme
La « pote qui parle de cul » le fait pour informer le public sur la sexualité, mais bon je suis sûre qu’à côté tu te fais plaisir sur Youporn.

1. On a un gagnant, un beauf qui voit des féministes partout, mais c’est génial ça ! Hors-sujet total, et puis même si elle est vraiment féministe qu’est-ce que ça peut te faire ? Faudrait demander au youtuber de la vidéo de faire un sujet sur le phobie des féministes, ou encore le syndrome de la fragilité masculine. Chuis sûre que ça pourrait être intéressant.

Et voilà, on a déjà fini ce top. J’espère que ça vous aura plu, on se donne rendez-vous pour un prochain lolitop, un zap conneries, enfin on verra bien.

Zap conneries, Acte 5

Zap très pauvre, mais il faut bien meubler mon blog en attendant une prochaine édition de Loliwarrior.

1.

zap 5-1

Encore un beubeu qui croit que la meilleure façon de faire passer sa dysphorie de genre, est de « rester » cisgenre. Il n’a rien pigé. Ce genre de transphobie pullule sur le web, mais cette fois-ci pas besoin d’en faire un article entier comme la dernière fois. Tu parles d’une sagesse !

2.

zap 5-2
Ah ben ouais, c’est vrai que tout le monde devrait s’afficher publiquement sur les réseaux sociaux. En tout cas non je ne te demanderai pas en amie, d’autres gens le feront à ma place, ce n’est pas ce qui manque sur FB.

3.

zap 5-3
Je n’ai même pas envie de répondre à ça, le pseudonyme parle de lui-même. Je me ferai pas chier à savoir si c’est de l’ironie ou pas. Suivant.

4.

zap 5-4
Je vais poser un peu le contexte, il s’agit d’un article à propos d’une journaliste transgenre – Hélène Hazera – qui rencontre des problèmes avec sa retraite à cause de son changement de numéro de sécu. Bref, ce qui nous intéresse c’est le commentaire posté, quoique c’est pas si palpitant ; c’est juste un jean-transphobe qui valide ou pas la transidentité de quelqu’un en fonction de son passing, et puis il me semble qu’Hélène porte ses vrais cheveux.

Loliwarrior – Mon changement d’état civil, Acte 5

« Bonjour, on n’a pas envie de travailler cet après-midi, la machine à café est en panne, et il faut qu’on se repose pour préparer notre grève avant les prochaines vacances. »

Encore un épisode de loliwarrior… C’est que je ne lâche pas l’affaire. Comme je suis très active dans mes démarches, il y aura encore beaucoup de loliwarrior au programme, c’est moi qui vous le dis !

david goodenough fonctionnaire

Bon, flashback : précédemment j’avais commencé à changer mon prénom dans certaines administrations après avoir reçu mon laissez-passer A38 dans ma boite aux lettres, avec du bon et du mauvais.
Au niveau de la Sécu je n’ai pas de nouvelles, j’ai donc toujours ma vieille carte vitale, avec peut-être de futures emmerdes pour les remboursements de soins. Enfin bon, je vais éviter de me faire des films pour ça. Aux impôts le prénom est changé (mais pas la civilité, évidemment) ; chez Pôle Emploi, le changement est effectif sur mes courriers mais pas sur certaines pages de mon espace personnel. Super. Et à la banque attention tenez-vous bien : autant ma conseillère a été très compréhensive, pas transphobe pour un sou, aucun problème de ce côté-là ; mais mon prénom n’a été modifié que sur mon compte de dépôts, les comptes d’épargne sont restés avec ce pµtain de deadname ! Ma carte bancaire a la bonne civilité inscrite dessus, encore heureux, mais avec une initiale en lieu et place de mon prénom. Non mais allo, réveillez-vous !

Et pour ma carte d’identité je ne vais pas maintenir le suspense plus longtemps, c’est la caca, c’est la tata, c’est la catastrophe ! La mairie de ma ville de naissance doit m’envoyer mon acte de naissance par courrier afin de pouvoir obtenir une nouvelle carte d’identité, vous vous doutez bien que je n’en ai pas vu la couleur jusqu’à présent. Oh et ça tombe bien, vous souvenez de mes multiples coups de fil à ma mairie actuelle pour les secouer ? Et ben là c’est la même chose, mais avec en plus un temps d’attente insupportable, et une musique de film qui tourne en boucle pendant plusieurs minutes avant que le standard ne sorte de sa léthargie pour décrocher le téléphone. Donc 1er essai : problèmes informatiques qui rendent impossible le traitement de ma demande, youpi. 2ème essai le lendemain : encore la musique de film, pendant 8 minutes ! Personne au bout du fil ! J’ai bien entendu appelé pendant les heures d’ouverture. Mille milliards de mille feignasses, tout un cinéma pour un pauvre papelard que j’aurais du recevoir depuis des semaines !! Et pendant ce temps-là en Norvège, quelques clics sur internet suffisent à changer son état civil. Gnnnflgrrblllm !!!! Ce papier… qui me manque… bloque… toutes mes démarches… pour refaire ma nouvelle carte d’identité !! Et en plus ce n’est que le prénom, j’ai pas envie de refaire une deuxième fois ce parcours du combattant pour une pauvre lettre et un malheureux chiffre, pitié pitié, bouhouhou, snif !

C’est une vraie horreur, je fais tout mon possible pour avoir rapidement des papiers conformes, et ces tire-au-flanc me retardent. La saga loliwarrior est loin d’être finie, je sens qu’on va avoir 10 ou 15 épisodes supplémentaires, avant de voir le dénouement.

Interpréter au lieu de comprendre, ce gros problème

« Bonjour, je ne sais pas réfléchir par moi-même, je suis bêtement l’avis des autres, bêêêh ! »

dove pas raciste

Le public, en grande majorité, n’a pas compris le message transmis par la récente pub Dove dont on parle beaucoup sur le net. C’est une pub assez courte, où on voit une femme enlever son haut et au passage « changer » d’ethnie. On passe d’une femme Caucasienne, à une femme Africaine, puis à une dernière femme Orientale ; le but était de démontrer que le produit est adapté à tous les types de peau.
Le public, lui, a crié au racisme, et a donc accusé la marque Dove de propager ce type de discrimination. Le problème, c’est que beaucoup de gens l’ont interprété à leur sauce, notamment en se basant sur une poignée de screens montrant uniquement le passage où on croit voir une femme « enlever sa peau noire » pour « devenir blanche ». Ces screens en question se sont propagés tel un virus, et ont occulté la vérité, une vérité que le public aura désormais du mal à avaler. Certains mériteraient, si vous me permettez l’expression, qu’on leur passe un savon !

Vous ne me croyez pas ? Regardez la pub entière dans cette vidéo à 3:21.

PS : J’ai une faute d’orthographe à « craniène », mais mon montage était déjà fini quand je m’en suis aperçue, inutile de m’accuser de… de racisme tiens, lol !